Son quatrième but sous les couleurs phocéennes restera gravé dans les mémoires. Dimanche, Mario Balotelli a ouvert le score contre Saint-Etienne lors de la 27e journée de Ligue 1. Après douze minutes de jeu, l’attaquant marseillais a inscrit un but sur corner en catapultant un ballon de Florian Thauvin dans la cage. Les supporters du stade Vélodrome ont ensuite assisté à une drôle de scène. L’ancien niçois s’est rué derrière la cage, a récupéré son smartphone des mains d’un cameraman d’OM TV et s’est filmé avec ses coéquipiers en train de célébrer l’événement. Postée sur son compte Instagram sous forme de story, la vidéo a pu être suivie en direct par ses abonnés. Elle comptait ce lundi presque deux millions de vues.

Un buzz bien mérité pour le footballeur italien, qui avait tout orchestré avant la rencontre, raconte son coéquipier Morgan Sanson. «Mario m’en avait parlé dans la semaine. J’avais trouvé ça top! Il voulait aller sur le banc pour prendre son téléphone, mais je lui ai dit que c’était mieux qu’il le donne au cameraman derrière le but», a raconté le milieu de terrain à Phocéen TV. Un enthousiasme que partage Florian Thauvin: «C’est vrai que ça m’a fait rire. Toute l’équipe est partie le rejoindre et il a fait un selfie», a expliqué l’ailier droit, auteur du deuxième but de l’OM, qui s’est finalement imposé 2-0 face aux Stéphanois.

Sur les réseaux sociaux, le geste de Mario Balotelli a déclenché une avalanche de commentaires de la part de ses fans. «Le pire, c’est que le téléphone était prêt, il savait qu’il allait marquer. Je l’aime», a lancé un internaute. «C’est génial qu’il pense autant à ses followers!» a écrit un autre. La célébration du joueur de 28 ans a également intéressé les médias internationaux. «Balotelli trouve toujours le moyen de faire la une des journaux», pouvait-on lire sur le site de la BBC.

Ce n’est en effet pas la première fois que le footballeur défraie la chronique. En 2011, il avait notamment fait l’objet d’une enquête interne à Manchester City pour avoir lancé des fléchettes sur des jeunes du centre de formation. Sept mois plus tard, il avait mis le feu à sa villa en lançant des feux d’artifice depuis sa terrasse. Interviewé après le match sur le plateau de Canal, le principal intéressé s’est contenté de plaisanter de ses multiples frasques: «A chaque fois que je fais quelque chose, cela fait le tour du monde.»

Lire aussi:  Mario Balotelli, la mauvaise réputation

En faisant son autopromotion en plein match sur les réseaux sociaux, Mario Balotelli pose toutefois la question des droits de retransmission de ces images. «La story de Balotelli est reprise par tous les médias gratuitement. Est-ce que la Ligue de football professionnel (LFP) ou le diffuseur peut porter réclamation?» a interrogé le spécialiste de l’économie du sport Pierre Rondeau, sur Twitter.

D’après RMC Sport, la LFP et Canal+ pourraient en effet sanctionner le joueur ou lui demander de supprimer la vidéo car les images filmées sur le terrain leur appartiennent. Toutefois, il y aurait peu de chances que ces scénarios se réalisent. «La viralité de cette vidéo devrait permettre à l’attaquant marseillais de ne pas être inquiété, car le coup de projecteur sur le foot français est incontestable», peut-on lire sur le site.

Si de nombreux internautes ont salué l’originalité du geste, ce n’est pas la première fois qu’un footballeur immortalise la célébration d’un but. En 2015, Francesco Totti, aujourd’hui capitaine de l’AS Rome, avait pris un selfie devant les supporters de son club suite à un but face à la Lazio. Depuis cette date, cette célébration emblématique a été reprise dans le jeu vidéo FIFA.