Lors de la première vague de la pandémie, l’Italie a connu une effroyable hécatombe. Elle recense désormais 91 000 morts dus au coronavirus. Son économie, la troisième de l’Union européenne, connaît sa pire crise depuis la Seconde Guerre mondiale avec une chute de 8,9% du PIB en 2020 et de lourdes pertes d’emplois. L’aventure populiste du Mouvement 5 étoiles (M5S), voire de la Ligue de Matteo Salvini, a dévasté un champ politique déjà éclaté. Dans une situation sanitaire, politique et économique aussi critique, l’avènement du gouvernement de Mario Draghi est une chance historique.