Je ne fais pas partie de ceux qui détestent Elon Musk par principe. Parce qu’il est outrageusement riche ou parce qu’il serait animé d’un dessein funeste. Je ne fais pas non plus partie de ceux qui frissonnent devant son génie et ses succès, grandiloquents et disruptifs. Mais je fais forcément partie de ceux qui, comme vous, doivent bien faire quelque chose de ce drôle de zozo.