Désormais, plus rien ne s’oppose au Brexit. Avec cet unique argument de campagne, «simpliste mais efficace» selon Le Monde, le premier ministre britannique, Boris Johnson, a obtenu jeudi une majorité absolue qui lui donne les coudées franches pour emmener le pays hors de l’Union européenne au 31 janvier 2020, selon les premières estimations des résultats obtenus lors des élections législatives anticipées de jeudi. Une majorité écrasante pour les conservateurs, qui n’avaient plus exercé un tel contrôle sur Westminster depuis Margaret Thatcher!

Lire aussi: Les derniers articles du «Temps» sur ces élections