C’est l’histoire d’un mec. Au casino, sans le sou, appuyé contre la roulette et qui se met à rêver. Il se dit que s’il avait 100 francs, il les placerait sur le 10. Et voilà que le 10 sort. Amusé, il met son gain imaginaire sur le 27. Rebelote, la chance lui sourit de nouveau, la boule tombe sur le 27. Il s’emballe, s’excite et se met à transpirer. Au diable l’avarice, à un numéro gagnant du million, il place son magot virtuel sur le zéro. Et bingo! L’audace paie. Il calcule vite. Quatre millions et demi de francs. Enflammé, il crie à la cantonade: «Tournée générale!»

Cette blague me fait un peu penser à notre politique vaccinale. On a beau la critiquer, les réponses sont toujours les mêmes. La Suisse a eu fin nez en choisissant les bons vaccins, en misant sur les bons chevaux, alors que rien ne permettait de savoir il y a douze mois que la technologie ARN messager serait la bonne. C’est vrai. Bravo.