Le retour de Meng Wanzhou en Chine après trois ans de résidence surveillée au Canada s’est accompagné d’une vaste campagne médiatique de la part du Parti communiste. A la veille de la Fête nationale (1er octobre), le Quotidien du peuple affirmait que cet épisode illustrait une «inévitabilité historique», celle du «grand rajeunissement de la Chine». En clair, la Chine est de nouveau la grande puissance qui compte dans ce siècle.