Editorial

Mineurs non accompagnés: l’urgence d’une réponse cohérente

A Genève, la prise en charge des mineurs non accompagnés laisse à désirer, rendant les chances d’intégration de ces jeunes migrants quasiment nulles. Un sursaut est attendu pour la fin de septembre

Débarqués à Genève sans leurs parents après une périlleuse traversée de la Méditerranée, ces mineurs-là ne rentrent dans aucune case. Ils ne demandent pas l’asile et ont, pour certains, plusieurs années d’errance derrière eux. Pourquoi s’investir pour des jeunes insaisissables qui repartiront aussi vite qu’ils sont venus? Comment peut-on laisser des mineurs en situation de vulnérabilité livrés à eux-mêmes? Depuis bientôt deux ans, la prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA) s’enlise à Genève.

Lire l'article lié: L’errance sans fin des mineurs non accompagnés