Avec un soutien supérieur à celui du scrutin de 2017, «Moutier est définitivement une ville jurassienne», s’enthousiasme logiquement Le Quotidien jurassien (LQJ) sur pas moins de huit pages dans son édition de lundi, après que 54,9% des citoyens ont accepté la proposition qui leur était faite de rejoindre le canton du Jura. «La netteté du résultat implique que cette sanction populaire est définitive et incontestable.» Et de ponctuer, cette fois:

Irréversible!

Irréversible!

Et pourtant. Moutier s’est bien réveillée lundi en tant que future ville jurassienne, en 2026, prévoient les autorités de Delémont. A part de nombreux détritus devant la gare et sur la place de l’Hôtel de Ville, rien n’indique qu’on aurait eu une votation historique sur l’appartenance cantonale, indique l’ATS. En réalité, ce sont la situation sanitaire et des restaurants et bars aux portes closes qui ont écourté la fête – que raconte Blick TV dans les rues – par rapport à 2017 où les pro-jurassiens avaient fêté toute la nuit et jusqu’au petit matin. Les Jurassiens sont repartis dimanche soir avec les derniers trains, en chantant La Rauracienne sur le quai de gare.