Les débats autour de l’initiative pour des multinationales responsables, qui s’intensifient, restent particulièrement polarisés et émotionnels. L’argumentaire est sclérosé dans une querelle d’interprétations qui laisse peu de place au dialogue. Pour autant, tout le monde s’accorde sur l’intention: la responsabilité qu’ont les entreprises à respecter les droits humains. Alors, cette responsabilité-là, et la manière dont les entreprises doivent répondre aux enjeux de sa mise en œuvre opérationnelle, parlons-en.

Lire aussi: La pandémie bénéficie à l’initiative sur les multinationales responsables