Depuis bientôt trois ans, une lutte acharnée a lieu aux chambres fédérales autour de l’initiative pour des multinationales responsables. J’ai été conseiller national durant de longues années et toutes ces tergiversations me laissent pantois. Durant la session d’été à venir, le parlement décidera enfin s’il veut un compromis politique ou s’il suit obstinément le lobby suisse alémanique des multinationales.