Le second tour des élections municipales, qui avait été reporté à cause de la crise sanitaire, aura lieu soit en juin soit en janvier 2021, a affirmé Edouard Philippe mercredi soir lors d'une réunion avec les chefs des partis politiques, selon plusieurs participants à l'Agence France-Presse. «Le premier ministre a écarté septembre très clairement, et l'automne aussi, en disant c'est juin ou janvier», a rapporté le président de Les Républicains Christian Jacob. Selon plusieurs responsables, le premier ministre a expliqué qu'il fallait un mois et demi pour faire campagne et que ce serait compliqué avec la rentrée scolaire, tandis qu'en octobre, la tenue d'un tel scrutin serait difficile avec le débat budgétaire au parlement. Edouard Philippe a souligné également qu'aucune décision n'était prise à ce stade, selon plusieurs participants.

La politique est une redoutable passion française. La preuve en a été donnée, le 15 mars, par l’organisation controversée du premier tour des élections municipales. Rappel des faits: fin février, l’épidémie de Covid-19 déferle tel un tsunami sur l’Italie du Nord. Simultanément, du 17 au 24 février, le rassemblement évangélique de Bourtzwiller, près de Mulhouse, devient le plus important foyer de contamination français.

Lire aussi: Mulhouse, les pesants silences d’une guerre invisible