Charivari

Je n’aimerais pas être Brigitte Macron

La probable future première dame de France n’échappe pas à son karma. Elle a 24 ans de plus que son mari et cette différence d’âge lui colle à la peau, la définit. Notre chroniqueuse compatit

Je n’aimerais pas être Brigitte Macron. Déjà, parce que je n’aimerais pas être l’épouse d’un futur souverain qui promet beaucoup à chacun, alors qu’il n’a rien. Ni la femme d’un homme qui parle de changement, alors qu’il continue à creuser la fracture sociale en préférant l’argent aux gens. Certes, Macron est jeune et joli. Un mignon qui connaît ses gammes en matière de séduction. En plus, il est littéraire, un bon point pour lui. Mais, question charisme et poids politique, le futur président français fait figure de gringalet.

Lire aussi: Brigitte Macron, professeure politique

Et ce n’est pas qu’une affaire de jeunesse. A 39 ans, Depardieu exerçait depuis longtemps une fascination folle sur la nation… Bon, Depardieu est un ogre, voire un tyran, ce qui n’est jamais bon, en démocratie, quand il s’agit de prendre des décisions. Mais Macron, au-delà de son parcours de banquier privé et d’ancien ministre de l’Economie, c’est qui? Bien malin celui qui pourra répondre à cette question. Je n’aimerais pas être la moitié d’un type qui ne semble pas entier.

Et surtout, vous me voyez venir, je ne voudrais pas être la femme d’un homme dont j’ai l’air d’être la mère. Pauvre Brigitte! Réduite partout, toujours, à cette stupide affaire. Faites le test. Parlez du couple Macron. Quel que soit l’interlocuteur, les 24 ans de différence d’âge déboulent forcément dans la conversation. Avec, plus ou moins d’égards, plus ou moins d’élégance. Parfois même, de l’admiration. Mais, c’est immanquable, le sujet fait son apparition.

Mère du tonnerre, conseillère d’enfer

Brigitte a été une enseignante fascinante, une mère du tonnerre. Aujourd’hui, elle est une conseillère d’enfer. Ça ne suffit pas. Ça ne suffira jamais. Elle ne sera jamais Michelle Obama, première dame so smart, en parfaite symétrie avec son président de mari. Elle sera toujours le mentor, la tutrice. Au pire la grand-mère (je l’ai entendu), au mieux la grande sœur. Et ceci, même si, physiquement, la future première dame de France est un heureux mélange entre Jane Fonda et Mireille Darc

Trop injuste, bien sûr. Vingt-quatre ans séparent aussi Melania (46 ans) de Donald Trump (70 ans) et c’est un détail. Sarko-Carla, même combat. Mais Brigitte Macron cumule un double affront. Non seulement Emmanuel est son cadet; mais en plus, il a été son élève. En France, l’éducation est un bastion. Faire glisser l’autorité du savoir vers celle du sexe revient à briser une ligne de démarcation. Mourir d’aimer, film fondateur d’une génération, l’a bien montré. On est cool aujourd’hui à ce sujet? Pas si sûr… Non, décidément, je n’aimerais pas être Brigitte Macron.


Nos précédentes chroniques

Publicité