Si l’on en croit les articles de journaux et quelques travaux sociologiques récents, une tendance lourde se ferait jour actuellement dans le monde occidental: ne plus faire d’enfants pour sauver la planète. En effet, selon les recherches réalisées à l’Université de Lund en Suède, choisir d’avoir un enfant de moins permet aux parents de réduire leurs émissions de CO2 de 58,6 tonnes par an au cours de leur vie. Ce chiffre ne vous dit rien, à moi non plus d’ailleurs, mais, puisqu’il est exprimé en tonnes, c’est forcément beaucoup, mis en relation avec un petit être de 3 kilos en moyenne à la naissance. Quel poids sur ces petites épaules et sur celles de ses parents!