«Ne pas reconnaître la culture comme un bien essentiel est une erreur politique grave.» Cette phrase n’est pas de moi, elle est de Jean Liermier, directeur du Théâtre de Carouge et actuel président de la FRAS, la Fédération romande des arts de la scène, structure qui regroupe 50 salles. Cette phrase, que l’artiste a martelée dans nos colonnes en décembre dernier, n’est pas de moi, mais je la prends volontiers à mon compte.

Lire à ce sujet: Dans la crise, les porteurs de la flamme culturelle