Le centre droit va mal. Et la droite romande encore plus mal. En panne d'idées et de communication, en manque de leaders, profondément divisés, les partis du centre de l'échiquier semblent déjà convaincus de leurs défaites prochaines.

L'UDC a encore de beaux jours devant elle et pour la gauche s'ouvre une voie royale. Demain à Neuchâtel, après-demain à Genève et dans le canton de Vaud.

Les conservateurs de gauche, comme de droite, jouent sur les peurs du changement. La concurrence généralisée, la mondialisation déstabilisante et les abus cyniques commis par quelques capitaines d'industrie sans foi ni loi ont fait dramatiquement chuter la cote du libéralisme.

Pourtant la Suisse piétine. Pour ne pas dire régresse. Elle perd ses avantages, se retrouve à la traîne de la croissance et reste figée par ses cartels. La Suisse romande accentue encore plus ces déséquilibres. Pénalisés par une fiscalité décourageante et un Etat en surcharge pondérale, les cantons romands pointent en queue de classement de la compétitivité et de la croissance.

La Suisse a pris trop de retard. Elle n'a pas encore réalisé les réformes structurelles essentielles qui lui permettront de redynamiser son économie et redonner du tonus à une société ankylosée. Ces réformes sont certes parfois douloureuses, mais sont payantes à terme. Voyez aujourd'hui l'Irlande ou la Grande-Bretagne. Observez demain les nouveaux pays de l'Est européen.

Il n'y a pas grand-chose à attendre des grands simplificateurs de l'UDC ou du PS pour engager la Suisse sur la voie du renouveau. Il est impératif que le centre se réforme. Qu'il dépasse ses divisions et surtout qu'il soit capable de redonner une image positive du libéralisme. Cela passera par la nécessaire refondation d'un grand courant politique réformateur, libéral, responsable socialement et écologiquement. Cela nécessitera du temps. Et l'émergence d'une nouvelle génération politique.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.