En voilà une idée! Plaider pour la neutralité de l’Ukraine, au moment où la souveraineté et la sécurité de ce pays sont attaquées par la Russie est assez saugrenu. La Russie a massé plus de cent mille hommes aux frontières de cet Etat, dont elle nie le droit à l’existence après lui avoir pris une province en 2014 et en avoir déstabilisé deux autres depuis lors. Et la réponse serait de brimer le mouvement pro-européen majoritaire au sein de l’opinion publique ukrainienne?