Les banques helvétiques sont dans la tourmente. C’est le thème de la spéciale de TTC. Quoique depuis cinq ans, la banque d’affaires américaine Goldman Sachs incarne elle aussi tous les excès de la spéculation. C’est comme le pétrole, qui a sa face cachée. Alors, au sombre, on préfère ces Trois Couleurs: Bleu, Blanc et Rouge, la trilogie filmée de Krzysztof Kieslowski. (RTS Un, lundi 3, 20h10; TV5Monde, lundi 3, 21h; Arte, mardi 4, 20h50 et 22h05)

–––

La parole de l’une contre celle de l’autre: c’est souvent le dilemme auquel sont confrontés les juristes qui traitent de harcèlement sexuel au boulot. Quatre histoires de victimes. Plus une cinquième, avec ces beaux et jeunes garçons afghans qui peuvent devenir les esclaves des puissants. (Mardi 4; France 5, 20h40; France 2, 22h45)

–––

Prendre le train en Roumanie, une expérience quasi métaphysique. (France 5, mercredi 5, 15h40)

–––

Re-11-Septembre. (Planète +, mercredi 5, 20h40; W9, vendredi 7, 22h50)

–––

L’univers de claustration, en téléréalité, est impitoyable, comme le dit Canal. Au point que certains des malheureux qui se font avoir finissent parfois aux urgences. Mais peut-être pas au CHUV, là où Temps présent a passé un week-end en immersion. (Canal +, mercredi 5, 20h55; RTS Un, jeudi 6, 20h15)

–––

Slovénie-Suisse. Pour les gars de la Nati, le chemin de Rio est encore long. Saint Shaqiri, aidez-les. (RTS Deux, vendredi 7, 20h10)

–––

Opérez un retour coloré et plein de fougue sur l’histoire du T-shirt, depuis sa création dans les années 1950. (Arte, samedi 8, 22h45)

–––

Mise au point a suivi deux vieilles dames en marche vers leur «Dernière adresse», en EMS ou en résidence hôtelière. Mini-série. (RTS Un, dimanches 9, 16 et 23, 20h10)

–––

L’Iran veut-il la bombe atomique? L’idée seule affole tout le monde. Retour sur une guerre secrète. (RTS Deux, dimanche 9, 20h55)

Zappropos

Le Temps publie des chroniques et des tribunes – ces dernières sont proposées à des personnalités ou sollicitées par elles. Qu’elles soient écrites par des membres de sa rédaction s’exprimant en leur nom propre ou par des personnes extérieures, ces opinions reflètent le point de vue de leurs autrices et auteurs. Elles ne représentent nullement la position du titre.