Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une cycliste à Zurich
© GAETAN BALLY

charivari

Non, les cyclistes ne sont pas des criminels!

Une amende de 1140 francs à un cycliste pour une queue de poisson? On croit rêver! Statistique à l’appui, le cycliste est l’usager de la chaussée le plus exposé. Faites du vélo, les amis, pas la guerre. Le vélo est silencieux, rapide, écologique et bon pour la santé. Qui dit mieux?

Je l’ai déjà dit ici, mon vélo est ma première source de liberté, ma joie légère, surtout de nuit, quand les voitures sont endormies. Avec lui, je brave le vent, je défie la pluie. Je fonce, oui, mais sans batterie, car j’ai des mollets de vieux Suisse aguerri! Bref, j’adore mon vélo, un vieux machin customisé en rose par ma fille et lorsque je l’enfourche, j’ai tout sauf des envies de suprématie.

Le vélo mérite son statut de mobilité douce. C’est un moyen de transport silencieux, rapide, écologique et bon pour la santé. Qui dit mieux? Faites du vélo, les amis, pas la guerre. Avec la marche et les transports en commun, le vélo – anagramme de love, c’est un signe – est l’avenir apaisé de nos cités polluées.

Pourquoi cette ode baba? Parce que, depuis quelques années, le vélo est l’ennemi. En 2006, le ministre Pierre Maudet a inventé le mot «cycloterroriste» pour définir les cyclistes qui mettent la vie des autres en danger. Les piétons, en priorité. Cycloterroriste, c’est musclé. Je doute qu’un cycliste ait déjà tué un piéton. On l’aurait su, non?

Le piéton est souverain, point

De fait, certains cyclistes sont des malades mentaux qui coupent sauvagement la route aux gens sur les passages cloutés. Je l’ai vu plus d’une fois et j’ai hurlé. Sur un passage ou sur le trottoir, le piéton est souverain, point. Il peut danser à la manière de Fred Astaire ou s’arrêter subitement au milieu d’un pont, pris d’une inspiration à la Buster Keaton, c’est son droit le plus élémentaire. Aucun cycliste, même pressé, ne le met sous pression. Si on roule sur le trottoir par souci de sécurité, on respire, on sourit. Et on pose le pied à terre dans toutes les situations où l'on pourrait gêner. Sans cela, on se transforme, à juste titre, en objet détesté.

Mais de là à être qualifié de terroriste et de recevoir une amende de 1140 francs pour une queue de poisson entre deux voitures, on croit rêver! Sur la chaussée, le cycliste est le plus vulnérable des usagers. Chaque année, en Suisse, 30 000 cyclistes sont blessés, contre 12 000 motards et 23 000 automobilistes. Le cycliste est une victime, pas un criminel. Bien sûr que je passe aux feux rouges! Il se trouve que je tiens à ma vie et qu’à côté d’un 4x4, je ressemble à une plaisanterie. Le jour où Pierre Maudet aura interdit ces tanks en ville et coffré tous les chauffards qui font du rodéo urbain, je respecterai la signalisation routière. Avant, je roule, je ménage les plus petits et je souris.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)