Avec son initiative de limitation, l’UDC veut mettre fin à la libre circulation des personnes. Elle exige qu’il soit mis fin à l’accord avec l’UE sur la libre circulation des personnes par des négociations ou résilié dans un délai d’un an. La libre circulation des personnes étant l’une des quatre libertés fondamentales de l’UE, une solution à l’amiable sans résiliation est extrêmement improbable. Par conséquent, le nom «Initiative de limitation» est trompeur; il s’agit en fait d’une initiative de résiliation.

Lire aussi: L’initiative de l’UDC peine à convaincre