La mise en service de nouveaux trains est souvent un parcours du combattant. Les collaborateurs CFF se souviennent encore des mises en service difficiles des trains à caisses inclinables (ICN) avant l’Expo.02 ou encore des locomotives Re460. Ces deux véhicules circulent aujourd’hui sans problème, mais ont donné bien du fil à retordre aux CFF lors de leur mise en service.

Aujourd’hui, c’est au tour du futur fleuron des CFF, le nouveau train duplex de Bombardier, de mettre à rude épreuve les nerfs des collaborateurs et de leurs clients. Les douze premiers véhicules circulent depuis décembre 2018 dans les régions de Coire, Zurich et Bâle. Les trains ne sont pas encore au point, et souffrent de dérangements aux portes, à la traction et à la technique de commande. Cela explique qu’ils ne circulent pas encore entre Genève et Saint-Gall, la ligne la plus fréquentée du réseau CFF.

62 nouveaux trains duplex

Les nouveaux trains duplex ont effectué quelque 25 relations par jour sur les lignes IR13/37 (Coire, Zurich et Bâle) depuis décembre 2018, ce qui représente au total 420 000 kilomètres. Bombardier et les CFF ont travaillé d’arrache-pied pour améliorer la fiabilité du train dans les dernières semaines. Entre autres améliorations, le logiciel de contrôle des portes a notamment été mis à jour. D’autres modifications suivront afin d’améliorer encore la fiabilité du train, avant qu’il ne soit mis en service sur d’autres lignes.

Les CFF mettent les bouchées doubles pour que, d’ici à 2023, quelque 565 gares soient conformes aux normes sur l’égalité, ce qui correspond à 93% des voyageurs

Autre thème qui a fait les gros titres: l’accès au nouveau train pour les personnes à mobilité réduite. Permettre à nos clients de voyager en toute autonomie malgré une situation de handicap est une des préoccupations majeures des CFF. C’est pourquoi les organisations de défense des personnes handicapées ont été associées dès 2008 au projet des nouveaux trains duplex. En 2011 déjà, elles ont pu inspecter la maquette du train – un modèle en bois grandeur nature – et parcourir les espaces en fauteuil roulant. Elles ont déjà, à ce stade initial du projet, pu faire part de leurs remarques.

Pour les CFF, le nouveau train satisfait aux normes en matière d’égalité des personnes handicapées. Cela a d’ailleurs été confirmé par un arrêt du Tribunal administratif fédéral le 20 novembre 2018. Sous certains aspects, les CFF surpassent même les exigences minimales requises par la législation. Le train a ainsi été construit de sorte que l’ensemble de ses accès permettent une montée et une descente autonomes. De même, la pente de la rampe d’accès à l’intérieur du train correspond aux normes en vigueur et a été utilisée à de nombreuses reprises par des clients en chaise roulante ces derniers mois sur les premières rames en circulation. Les 62 nouveaux trains duplex, qui desserviront les grandes lignes suisses, sont donc tout à fait adaptés aux personnes à mobilité réduite.

Le Call Center Handicap

Dans d’autres domaines aussi, les CFF s’engagent pour aider les personnes en situation de handicap à emprunter les transports publics. Le Call Center Handicap, par exemple, aide les voyageurs à mobilité réduite dans la planification et la réalisation de leur voyage en train. Les voyageurs en fauteuil roulant bénéficient ainsi gratuitement d’une aide pour monter à bord du train et en descendre. Rien qu’en 2018 plus de 142 000 interventions de ce genre ont été réalisées par les 80 collaborateurs affectés à cette mission sur tout le territoire.

A bien des égards, les CFF dépassent les exigences légales et les normes appliquées dans les pays voisins et l’UE. A l’heure actuelle, 78% des relations en train peuvent s’effectuer en fauteuil roulant, de manière autonome ou avec l’aide de collaborateurs CFF. Plus de la moitié des gares CFF (352 sur un total de 747) permettent déjà aux personnes à mobilité réduite d’accéder aux trains de manière autonome. Les CFF mettent les bouchées doubles pour que, d’ici à 2023, quelque 565 gares soient conformes aux normes sur l’égalité, ce qui correspond à 93% des voyageurs.


Lire à ce propos: Nouveaux trains des CFF: la mobilité autonome des handicapés est menacée