Opinion

Nouveaux trains des CFF: la mobilité autonome des handicapés est menacée

OPINION. Inclusion Handicap avait déposé un recours contre l’autorisation d’exploitation temporaire du train duplex des CFF. L’arrêt rendu par le Tribunal administratif fédéral remet toutefois en cause l’égalité pour des personnes en situation de handicap, écrit Pascale Bruderer, conseillère aux Etats et présidente d’Inclusion Handicap

Impossibilité pour les passagers et passagères en fauteuil roulant de monter dans le train et d’en sortir par leurs propres moyens ou d’actionner les touches d’ouverture des portes placées trop haut, impossibilité pour les personnes aveugles de repérer la porte sans aide, ou pour les voyageurs malentendants, ne pouvant compter sur les annonces acoustiques, de lire les infos aux passagers en raison de l’effet d’éblouissement des moniteurs: force est de constater que l’utilisation autonome du nouveau train duplex des CFF n’est pas assurée pour bon nombre de personnes en situation de handicap. Or, la loi sur l’égalité des personnes handicapées (LHand) exige justement cette autonomie.

C’est pourquoi Inclusion Handicap avait déposé, début 2018, un recours contre l’autorisation d’exploitation temporaire du train duplex. L’arrêt profondément décevant qui vient d’être rendu par le Tribunal administratif fédéral (TAF) remet toutefois en cause des avancées précédemment obtenues dans le domaine de l’égalité des personnes en situation de handicap. Il ne laisse pas d’autre choix à Inclusion Handicap qu’un recours devant le Tribunal fédéral.