«La une la plus stupide que j’aie jamais vue»: les footballeurs de l’Inter de Milan Romelu Lukaku et de l’AS Rome Chris Smalling ont fustigé la première page du Corriere dello sport de ce jeudi, où ils apparaissent accompagnés du titre «Black Friday», en référence malheureuse à un sujet totalement sans rapport avec celui dont on parle – le jour du match. Un biais raciste? Les deux clubs ont qualifié de «terrible» et d'«inacceptable» ce titre du quotidien sportif, qui a choisi les deux anciens de Manchester United pour illustrer le match prévu vendredi entre l’Inter et la Roma.

Du «racisme antiraciste»?

Au-delà du choix éditorial, défendu par le quotidien sportif dans un commentaire intitulé «L’éloge de la différence», le pire, c’est que l’article, «très positif», du Corriere affirme que le Belge et l’Anglais, «qui ont appris à se respecter, ont pris des positions fortes pour dénoncer le racisme et sont devenus des symboles de leurs deux clubs». «Les plateformes numériques? Je dirais plutôt des poubelles», s’énerve le directeur, Ivan Zazzaroni, choqué par cette «indignation bon marché», avec «des cohortes de juges qui affluent sur le web»: «Allez-y, deux frappes sur le clavier et ne vous en faites pas, vous vous sentirez meilleur dans un monde meilleur. Blanc, noir, jaune. Nier la différence est la pierre d’achoppement macroscopique typique du racisme antiraciste.» Et de poursuivre: