La photo aérienne permet de mesurer l'ampleur de la nouvelle guerre des tranchées engagée dans le nord-ouest de la Grande-Bretagne pour lutter contre la propagation foudroyante de la fièvre aphteuse. Un demi-million de moutons et de porcs doivent être enfouis par l'armée dans une gigantesque fosse commune sur un aérodrome militaire désaffecté à Great Orton, au cœur du comté de Cumbria, la région la plus touchée par l'épizootie.

Les bovins n'y seront pas enterrés, de peur que quelques vaches folles fassent partie du cheptel immolé et que le prion ne se répande dans le sol. Cela ne rassure pas pour autant les habitants de la région, qui craignent que les carcasses en décomposition ne polluent la nappe phréatique et se plaignent de l'odeur.

Le général Michael Jackson, commandant en chef des forces terrestres, est monté au front: «C'est une guerre assez différente, a-t-il dit, elle n'implique pas des humains qui ne parviennent pas à vivre ensemble, mais c'est une tragédie et un horrible gaspillage.» Le général Jackson avait été le chef de la force d'intervention de l'OTAN au Kosovo…

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.