Septembre 2000, New York: 189 pays adoptent sous l'égide des Nations unies la Déclaration du millénaire, par laquelle ils s'engagent à réaliser huit objectifs pour le développement d'ici à 2015, dont la réduction de moitié de la pauvreté extrême et de la faim, l'éducation primaire pour tous les enfants, l'élimination des disparités entre les sexes dans l'enseignement, la réduction massive de la mortalité infantile et maternelle, l'arrêt de la propagation du sida et le début de sa diminution, la maîtrise du paludisme et des grandes maladies, l'accès à l'eau potable, la prise en compte du développement durable et la mise en place d'un partenariat mondial pour le développement.

Novembre 2001, Doha (Qatar): la 4e conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) lance un nouveau cycle de négociations commerciales baptisé «Agenda du développement».

Mars 2002, Monterrey (Mexique): la conférence sur le financement de l'aide au développement organisée à l'initiative de l'ONU, qui demande aux pays développés de prendre des engagements fermes pour réduire de moitié la pauvreté dans le monde d'ici à 2015, se termine par une Déclaration ministérielle et un accord intitulé «Consensus de Monterrey».

Septembre 2002, Johannesburg: le «Sommet de la Terre» lance un plan de mise en œuvre pour le développement durable, mais sans parvenir à se mettre d'accord sur des objectifs chiffrés. Plus de 200 partenariats pour le développement sont établis entre Etats et privés. Jacques Chirac lance l'idée d'une taxe mondiale de solidarité.

Février 2003, Rome: la conférence des pays donateurs sur l'harmonisation de l'aide au développement s'engage, dans la «Déclaration de Rome», à simplifier les procédures et pratiques des donateurs pour rendre l'aide au développement plus efficace.

Septembre 2005, New York: Déclaration du millénaire + 5, premier bilan intermédiaire des chefs d'Etat à l'Assemblée générale de l'ONU sur les engagements pris en 2000.

Décembre 2005, Hongkong: conférence de l'OMC pour relancer le Cycle de Doha sur le développement, qui ne pourra pas s'y conclure comme prévu, et confirmer les laborieux compromis entre pays du Nord et du Sud obtenus en août 2004 à Genève pour effacer l'échec de Cancun.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.