L’effort en faveur du solaire est insuffisant alors que notre pays est en passe de se faire éjecter du marché européen de l’électricité. Il serait temps d’agir, non? La conférence de Glasgow sur le climat s’est conclue avec l’adoption d’un accord plutôt décevant. Maintenant, les choses sérieuses commencent! Les Etats doivent se débrouiller pour respecter les engagements pris. Comme dit l’adage: «C’est au pied du mur qu’on voit le maçon.» Et là, j’ai l’impression que le maçon suisse est mal pris!