Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La circulation automobile perturbée après un violent orage à Lausanne, le 11 juin 2018.
© Denis Balibouse, Reuters.

Météo

Orage à Lausanne: «Quand les Suisses nettoient, ce n’est pas pour rire!»

De violents orages ont frappé lundi soir l’Arc lémanique, provoquant de nombreux dégâts. Diffusées sur les réseaux sociaux, les images du déluge sont spectaculaires

Un parapluie ne suffisait pas à éviter les trombes d’eau. De violents orages ont frappé lundi soir une partie de la Suisse romande, au point de provoquer d’importantes inondations. A la gare de Lausanne, une véritable cascade s’est formée dans les escaliers qui donnent accès aux quais. Plusieurs témoins ont filmé la scène, les pieds dans l’eau, avant que les lieux ne soient provisoirement fermés au public. Les intempéries ont suscité un torrent de réactions sur les réseaux, le tout accompagné d’images spectaculaires. «Je n’avais jamais vu une pluie comme ça de ma vie!» s’exclame @Sabrina_rbz sur Twitter.

Face à une route transformée en rivière, un internaute suppose que «les pompiers vont avoir du boulot cette nuit». Il avait raison. La police a reçu plus de 500 appels, et les soldats du feu ont procédé à au moins 240 interventions. Motifs de l’urgence: inondations, torrents d’eau, chutes d’arbres ou encore grilles d’égout soulevées. Aucun blessé n’est à déplorer. «Seule une personne a dû être désincarcérée en raison de la chute d’un arbre sur sa voiture, mais elle n’a pas été blessée», a indiqué mardi Michel Girod, capitaine de l'Etat-Major opérationnel Diam, le dispositif lausannois coordonnant les secours.

Lire aussi: Comment expliquer la violence et la fréquence des orages en Suisse?

Probable record national

«De mémoire de Lausannois, on n’a jamais vécu une situation avec une intensité de pluie si forte dans un délai si court», a affirmé Michel Gandillon, officier de presse auprès du Service de protection et sauvetage de Lausanne (SPSL). Il est tombé dans la capitale vaudoise pas moins de 41 millimètres de pluie en seulement dix minutes, et l’équivalent d’un demi-mois de précipitations en moins d’une heure. Un record vraisemblablement national: les quantités dépasseraient celles enregistrées en août dernier en Thurgovie.

Malgré la violence des intempéries, les plaisanteries fusent sur les réseaux sociaux. Petite pluie abat grand vent. «Suite à l’orage, l’eau est entrée dans la crèche sous-gare pour laquelle ma fille est sur liste d’attente depuis quatre ans. C’est fou, même l’eau ne respecte pas la liste d’attente», plaisante @gribovitch sur Twitter. Les villes du pays sont réputées pour leur propreté alors forcément quand des trombes d’eau s’écrasent sur le macadam, des internautes trouvent l’inspiration. «Quand les Suisses nettoient, ce n’est pas pour rire!» peut-on lire sur Facebook. Le jeune responsable du site Slash Média, Malick Touré Reinhard, tente de rapprocher les caprices de la météo à la polémique sur les dealers: «Ça y est, Fernand Melgar nettoie les rues lausannoises?»

«Belle solidarité»

On peut également lire des commentaires plus sérieux. Comme cette remarque du blogueur du Temps Marc Münster: «Lorsque les événements météorologiques s’associent à l’imperméabilisation des sols…» Serait-ce la faute du béton? L’eau ne peut pas être absorbée dans un tel contexte et ce, même si le système d’évacuation est performant. Interrogé par l’ATS, le météorologue Olivier Duding explique que le phénomène s’est aggravé en raison de la déclivité de la ville. Au petit matin, les habitants ont pu constater les dégâts. La circulation était perturbée par endroits en raison des travaux de déblaiement. La police municipale a également demandé aux habitants de ne pas se promener dans les parcs de la ville car des chutes de branches étaient encore possibles.

Du côté des commerçants, c’est la soupe à la grimace. Plusieurs grands magasins, comme H&M et Payot, sont restés fermés une partie de la journée. Le temps d’évacuer l’eau ou de faire un inventaire des livres abîmés. Le gymnase Auguste Piccard a également été victime de l’orage. Certaines épreuves ont dû être repoussées, le temps de trouver de nouvelles salles. «Avec l’orage, c’est une grande partie des ascenseurs et escaliers électriques des @tl_actu et des @railinfo_cff qui ne fonctionnent plus… Dure journée pour les personnes en situation de handicap», ajoute @XavCompany sur Twitter. Progressivement, tout rentre dans l’ordre. Une mobilisation saluée par un twitto: «Bonne réactivité des services municipaux de nettoyage ce matin et belle solidarité des riverains.»

Voir aussi:  Lausanne sous les eaux (diaporama)

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)