Revue de presse

OTAN en emporte le vent qui siffle entre les dents d'Emmanuel Macron

En diagnostiquant l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord «en état de mort cérébrale» dans l'«Economist», le président français lance un pavé dans la mare. Ou comment oser lever un tabou et se mettre tout l’Occident à dos

C’est ce que Courrier international appelle un «pavé dans la mare», et quand c’est dans un magazine aussi référentiel et largement répandu dans le monde que l’Economist – qui plus est à la veille du 30e anniversaire de la «fin» de la guerre froide lors la chute du mur de Berlin – ça a forcément un écho international: «Emmanuel met en garde l’Union européenne: l’OTAN est en état de mort cérébrale.» Largement de quoi choquer «en Allemagne ainsi que dans les grands titres de la presse européenne et américaine», qui doutent de cette «nécessité pour l’Europe de repenser sa sécurité indépendamment des Etats-Unis» et se méfient de cette «main tendue vers la Russie».

Dans cet entretien donné depuis l’Elysée le 21 octobre et publié ce jeudi 7 novembre, le président français évoque «une Europe au bord du précipice». Il «ne paraît pas [...] certain que l’article 5 de la charte de l’Alliance atlantique – stipulant que l’attaque d’un membre entraîne une réponse de tous les autres – soit encore valide», note la BBC, bien consciente des nouveaux dangers entraînés par la crise actuelle qui lacère le Royaume-Uni sur le Brexit. Au passage, Les Echos rappellent que l’OTAN, Donald Trump la trouve «obsolète», lui.