Les fondements chrétiens de nos sociétés occidentales font à nouveau l’objet de discussions, dans le monde politique, dans les médias… Leur simple évocation était considérée presque comme offensante depuis les années 70 du XXe siècle, qui avaient consacré la liberté totale de l’individu, enfin émancipé de toute forme de tutelle. Dans leur sillage, la nécessité de trouver un nouveau mode de cohabitation avec les autres cultures au nom de la tolérance multiculturelle avait contribué au discrédit d’un christianisme irrémédiablement associé à la colonisation.