Le rire est le propre de l’homme, dit-on. On devrait ajouter: de l’homme évolué, capable de laisser entre lui et ses affects un espace, une respiration, la possibilité d’un pas de côté. Pour moi, l’humour est une danse avec l’intime. On connaît notre blessure, on la trouve légitime, mais on est aussi d’accord de la faire valser pour être sûr(e) qu’elle ne va pas prendre toute la place, qu’elle ne va pas nous dévorer.

A ce sujet: Après Manuela, Claude-Inga Barbey sera Jacqueline pour «Le Temps»