Les Pandora Papers font actuellement rage dans l’actualité. Ces papers, comme d’autres avant eux, sont très certainement le fruit d’un vol massif de données et sont donc le produit d’un crime. Le projecteur est néanmoins braqué ailleurs et notamment sur les avocats, lesquels n’ont pas nécessairement – c’est connu – une bonne image dans l’esprit du public, ni bonne presse non plus. Les amalgames et raccourcis, sinon les inexactitudes sur la profession d’avocat que l’on peut lire, ici ou là, dans le contexte des Pandora Papers vont largement au-delà de l’acceptable et exigent une mise au point.