En temps de covid, la politique ressemble à un concours de ricochets: chacun lance un galet (aussi loin que possible, aussi prudemment que nécessaire), espérant que le coup du poignet suffise à obtenir les rebonds désirés – bien que la force des vagues reste difficile à prévoir. Les mesures valaisannes amèneront-elles un désengorgement de l’hôpital? L’appel du jour du Conseil fédéral permettra-t-il, in fine, un ralentissement de la pandémie en Suisse? Le même genre de questionnement m’habite depuis la déclaration du pape François sur les couples homosexuels, la semaine dernière. Ce pavé dans la mare provoquera-t-il enfin une remise en question nécessaire au sein de l’Eglise?

Lire aussi notre revue de presse: Petite révolution au Vatican: le pape François dit oui à l’union civile pour les couples gays