Le Conseil fédéral devrait adopter ce mois encore sa stratégie sur la Chine. Celle-ci ne s’inscrira pas sur une page blanche. En fait les relations bilatérales se sont intensifiées au cours des 70 dernières années. On dénombre pas moins de 30 accords bilatéraux de portée politique ou technique conclus entre les deux pays. Il existe une multitude de rencontres instituées, de dialogues structurés, de comités mixtes touchant aux droits de l’homme, à l’environnement, aux dossiers fiscaux, à l’économie, y compris la protection des investissements et la double imposition, ou à la propriété intellectuelle.