Jusqu’à la fin de l’année, «Le Temps» ouvre ses colonnes à six jeunes Romands, un par canton. Chaque mois, ils raconteront librement leur quotidien. Aucune obligation, si ce n’est la longueur des textes.

Les textes du mois de mai: Paroles de jeunes Romands: «Soit on est résilient, soit on regardera le monde crever la bouche ouverte»

Il faut trouver nos priorités pour avancer