Alors que le Tribunal de La Chaux-de-Fonds acquittait le pasteur Norbert Valley qui avait fait recours contre sa condamnation pour «délit de solidarité», jeudi dernier, l’ex-conseiller d’Etat vaudois Claude Ruey, venu témoigner en sa faveur, se lâchait en coulisse. «On accepte aujourd’hui dans la loi des choses qui nous auraient fait hurler il y a vingt ans. On a été empapaoutés par la propagande de l’UDC», explique-t-il au journaliste du Courrier venu assister à l’audience.