C’était mercredi le dernier jour en prison de Patrick Balkany: la Cour d’appel de Paris a libéré un homme malade, qui n’est plus que l’ombre du puissant baron de la droite française de naguère. Visage émacié et faible sourire aux caméras, il est sorti en fin d’après-midi de la maison d’arrêt de la Santé, où il était incarcéré depuis le 13 septembre, avec de fréquents séjours à l’hôpital.


Lire aussi:


Au vu d’une alarmante expertise médicale, la Cour d’appel avait consacré dans l’urgence une audience à une nouvelle demande de libération du maire LR de Levallois-Perret, dans la foulée de son procès en appel pour blanchiment. «Le bonheur, ça ne se décrit pas», a réagi Isabelle Balkany, 72 ans, devant la prison, expliquant être «partie comme une folle de la mairie» pour venir chercher son époux. «Comment on fait pour récupérer son mec?» a-t-elle lancé au personnel pénitentiaire en arrivant sur place vers 16h, précise Le Parisien. Ce qui a fait la joie de son fan-club: