Nicolas Galudec a la responsabilité, au nom de «l’équipe Europe», de négocier les dispositions de l’Accord de Paris relatives au transfert de technologies. Il a rejoint l’équipe de négociation de l’Union Européenne sur le climat il y a un an. Avant cela, il négociait le Brexit. Alors que ces dernières pouvaient s’éterniser sans réel délai, à Glasgow, les négociateurs doivent nécessairement parvenir à un accord final au terme de ces deux semaines. C’est court, mais présente l’avantage de mobiliser les parties prenantes pour forcer l’obtention d’un résultat.