C’est le plus vaste coup de filet dans l’univers de la pédophilie sur internet. Cette semaine, les autorités de plusieurs pays, dont les Etats-Unis, ont fait tomber le site Welcome to Video, qui diffusait du contenu pédopornographique d’une violence extrême sur le dark web. En tout, 250 000 vidéos, dont près de la moitié avait été produite pour le site. L’opération, qui a abouti à la mise en détention de l’administrateur en Corée du Sud et de clients dans le monde entier, a surtout permis de mettre en sécurité des victimes, 23 enfants, alors que beaucoup d’autres n’ont pas encore pu être identifiés.