«Du respect, pas de déchets!» A juste titre, l’abandon de canettes, verres cassés ou déchets en bordure des champs suscite la colère des paysans, confrontés à des incivilités croissantes, parfois mortelles pour leur bétail. Et si demain pêcheurs et consommateurs leur renvoyaient le slogan? «Du respect, pas d’engrais dans nos rivières!», «Du respect, pas de pesticides dans nos assiettes!». Au Conseil national, en s’obstinant à refuser tout contre-projet aux deux initiatives «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse» et «Pour une eau potable propre et une alimentation saine», le lobby agricole a gagné la première manche. Mais c’est un bras de fer engagé avec ceux qui devraient pourtant être ses meilleurs alliés: les consommateurs. A terme, cette confrontation entre le pot de terre et le pot de fer pourrait pourtant coûter cher au monde paysan.