Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Capture d'écran issue de la vidéo tournée avec son téléphone par la victime présumée, Adam.
© DR

Revue de presse

Peut-on encore porter la kippa à Berlin?

Un jeune Arabe israélien a été attaqué à coups de ceinture après avoir voulu tester son environnement en portant le couvre-chef des juifs. La vidéo de son agression relance le lancinant débat sur l'antisémitisme en Allemagne

La vidéo est devenue virale après avoir été partagée sur Twitter et Facebook par le Forum juif pour la démocratie et contre l'antisémitisme en Allemagne, où elle a en quelques heures cumulé plus de 300 000 vues. On y entend crier «Juif» en arabe, et on y voit un agresseur donner de grands coups de ceinture à la victime qui filme.

La scène se passe mardi en fin d'après-midi dans le quartier berlinois cossu de Prenzlauer Berg, les agresseurs étaient trois, dont l'un au moins parlait un «dialecte arabe syrien», et ils s'en sont pris aux deux jeunes manifestement parce qu'ils portaient une kippa, a raconté le jeune homme par la suite à la Deutsche Welle. Un jeune homme qui n'est pas juif lui-même, mais arabe israélien, présenté comme Adam, 21 ans, qui avait voulu tester son environnement en portant une kipa qu'un ami lui avait offerte. En filmant son agression, il voulait avoir «une preuve pour la police, les Allemands mais aussi le monde entier, pour montrer combien c'est difficile pour un Juif de se promener de nos jours à Berlin».

«Que quelque chose comme ça soit arrivé, à côté de chez moi, alors que je partais prendre le train, je suis sous le choc, a-t-il ensuite confié à la chaîne israélienne Kan, citée par la BBC. Toute la presse allemande et israélienne rend compte de l'agression. «Ça suffit. Ça suffit. Ça suffit!» tonne ainsi Die Welt et les réactions sont très vives sur les réseaux sociaux.

«Vous ne croyez pas à ces histoires de Juifs attaqués parce qu'ils sont juifs? Mettez une kippa comme l'a fait cet Arabe israélien et osez marcher dans les rues des villes d'Europe» propose @MargieInTelAviv.

«L'Allemagne vient de décerner son plus grand prix musical à Kollegah & Farid Bang, dont les paroles des chansons sont ouvertement antisémitiques - par exemple ils comparent le côté sexy et la force de leurs corps aux prisonniers d'Auschwitz. Ils sont apparemment  très populaires en Allemagne», se désole @PepperGii . «Cela a fait beaucoup de bruit, et d'autres artistes ont rendu leur prix, deux membres du jury ont démissionné. Beaucoup d'Allemands sont très, très honteux» lui répond @MissScott01. Beaucoup d'internautes partagent à nouveau l'enquête de the Daily Beast parue la semaine dernière, «L'antisémitisme est vivant et se porte bien à Berlin». On y retrouve notamment le chiffre de 600 agressions antisémites en Allemagne en 2017, cité par le Ministère de l'intérieur. «Dégoûtant, dérangeant. L'Allemagne ferait mieux de faire quelque chose, les Juifs doivent se sentir en sécurité en Allemagne» commente le renommé rabin américain Schmuley, un compte suivi par 240 000 abonnés.

Mais une série d'internautes ont une lecture plus orientée de l'agression.  L'agression est en effet pour beaucoup l'occasion de blâmer les portes ouvertes aux migrants par Angela Merkel. «Elle sera responsable du génocide des juifs en Europe, c'est le successeur d'Hitler.#WelcomeRefugees» lit-on sur Twitter. Il est fort intéressant d'ailleurs de remarquer que les comptes de médias très orientés politiquement comme l'américain ultra-conservateur Breibart, la russe RT ou des comptes pro-Brexit ne floutent pas le visage de l'agresseur. Un visage jeune, bronzé, arabe. «Au fait, les attaques anti-sémites en Allemagne sont automatiquement catégorisées comme crimes d'extrême-droite. Donc pas de chiffres sur la violence des musulmans contre les juifs» croit savoir la journaliste israélo-américaine Caroline Blick, contributrice à Breibart. Quand les agendas se recoupent...

Des autorités en alerte

Les autorités allemandes sont en alerte. «C'est bien sûr un incident terrible et nous allons réagir», a commenté la chancelière Angela Merkel, «Ce combat contre de tels actes antisémites doit être gagné, il en va de la réputation de notre Etat, et nous nous engageons de toutes nos forces.»

«C'est une honte pour notre pays. L'antisémitisme ne doit pas plus jamais avoir sa place chez nous. Il faut tout faire pour protéger la vie juive en Allemagne», a aussi tweeté la ministre de la Justice Katarina Barley. Le ministre des Affaires étrangères a aussi réagi.

Il faut faire vite. «Toute cette histoire est dérangeante. Les Européens doivent faire plus pour combattre l'antisémitisme. Ce qui commence avec les juifs ne s'arrête jamais avec les juifs» commente tristement le porte-parole de la Fédération des juifs du Canada.

Très dérangeant aussi: plus de 50 personnes sont passées dans la rue pendant l'agression, sans réagir.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)