Afin de marquer ce début d’année en pleine crise globale, «Le Temps» a sollicité quelques personnalités en leur laissant page blanche pour exprimer leurs attentes.

Lire aussi: 

«Je n’arrive pas à me dire si je vais bien ou non. Certains jours, ça va parce que je ne manque de rien, j’ai le soutien des gens que j’aime et qui m’aiment. Et certains jours, c’est un peu plus dur. Je me dis: à quoi bon? Je vais trouver un autre job.

Je suis ballottée entre montagnes russes et stabilité. Les très bas ne le sont jamais longtemps mais ils existent. Je ne peux plus créer. Je ne crache plus rien. Le coronavirus a posé un bouchon sur la valve de ma créativité. Je suis perdue, à l’image de plein d’artistes.