Comment nos compétences musicales sont-elles apparues au cours de l’évolution? Pour des scientifiques en psycholinguistique de l’Institut Max Planck, elles pourraient avoir évolué naturellement à la suite du développement de notre langage, de notre capacité à imiter et apprendre de nouveaux sons. Cette flexibilité vocale serait le prérequis aux compétences rythmiques. Il existe peu de preuves montrant qu’en dehors des humains, d’autres animaux ont le sens du rythme, pour confirmer cette hypothèse. Les phoques sont d’excellents candidats pour la tester, même si ce n’est pas à eux que l’on songe spontanément quand on pense musique. Tout comme nous, ils font partie des rares mammifères à pouvoir apprendre de nouvelles vocalisations. Ils pourraient donc avoir aussi développé un sens du rythme.