Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le talent de Brandon Stanton est unique. Toujours derrière la caméra, il ne se met jamais en scène lui-même et parvient, par la qualité de ses échanges avec ses sujets, à leur faire révéler une expérience profondément personnelle.
© YouTube.com

Digitale attitude

Le photographe Brandon Stanton donne la parole aux Rohingyas

OPINION. Le célèbre preneur d’images américain et auteur à succès a récolté 1,8 million de dollars en quelques jours suite à un appel de fonds pour venir en aide à la minorité persécutée en Birmanie

Tous les jours pendant une semaine, Brandon Stanton a publié sur son blog Humans of New York (HONY) le portrait d’un rescapé réfugié au Bangladesh, afin de sensibiliser les lecteurs aux persécutions des Rohingyas par les bouddhistes extrémistes et militaires birmans. L’argent ainsi récolté sera investi dans la construction de 3000 maisons de bambou pour parer à l’arrivée des moussons, mettant ainsi à l’abri 15 000 personnes – voire davantage si les dons continuent à affluer. L’aide logistique à l’opération sera fournie par des ONG et l’association de Jérôme Jarre, Love Army, composée d’acteurs et de célébrités.

Lire aussi notre éditorial: Emplâtre humanitaire pour les Rohingyas

Brandon Stanton a déjà organisé avec succès une campagne de crowdfunding suite à l’ouragan Sandy en 2012, après qu’il s’est rendu dans les régions les plus durement touchées pour raconter l’histoire des habitants, des bénévoles et des premiers intervenants. Il a encore récolté des fonds pour les élèves d’une école située dans un quartier défavorisé de Brooklyn et, pour encourager les donations dans le cadre d’un projet de recherche sur un cancer pédiatrique, il a recueilli les témoignages de médecins, d’aides-soignants, de parents et d’enfants.

Lire également:  Quand les stars volent au secours des réfugiés rohingyas

Il devient alors globe-trotteur en 2014, lorsque, en partenariat avec les Nations unies, il entame un tour du monde de 50 jours pour visiter 12 pays, dont la Jordanie et l’Ukraine. Puis, en 2015, cette fois mandaté par l’UNHCR, il traverse l’Europe pour s’entretenir avec humanitaires et réfugiés. Aujourd’hui, «si HONY est utile à quelque chose», dit-il dans une rare interview, c’est pour «contrebalancer la stigmatisation dont sont victimes certains groupes de personnes».

L’idée initiale de Stanton en 2010 était de photographier 10 000 New-Yorkais dans la rue, mais, au fil du temps, son projet s’est transformé en quelque chose de plus important: donner la parole et la rapporter avec intégrité. Le succès est au rendez-vous. Son blog affiche 18 millions de followers et 8 millions de personnes le suivent sur Instagram. Chacune de ses publications récolte des dizaines de milliers de likes.

Le talent de Stanton est unique. Toujours derrière la caméra, il ne se met jamais en scène lui-même et parvient, par la qualité de ses échanges avec ses sujets, à leur faire révéler une expérience profondément personnelle. Son approche a fait de lui une des personnalités les plus aimées du Web.


Chronique précédente

#Joinmeonvero, le mouvement qui incite à quitter Instagram

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)