La crise du Covid-19 a mis en lumière de nombreuses fractures sociétales et a, comme rarement au cours des dernières décennies, fissuré les bases du vivre-ensemble. Comme scientifique et médecin, un élément m’interpelle particulièrement: la remise en cause de la parole scientifique dans certains cercles. Pourquoi en sommes-nous arrivés là? Portons-nous une part de responsabilité dans ce climat de méfiance qui semble dominer aujourd’hui les conversations? Sûrement.