Genève

Le PLR genevois a rétréci autour de Pierre Maudet

ÉDITORIAL. Le plus grand parti de Genève a choisi le reflux. Alors que la campagne pour les élections fédérales démarre, les militants ont préféré, à un faible écart, concentrer leurs forces sur la défense des intérêts du conseiller d’Etat plutôt que d’organiser la conquête. La fracture au sein du PLR genevois est profonde

Quel étrange spectacle que la vision d’un parti politique qui se déchire sous vos yeux! Et quel saisissement d’assister à ce délitement au début d’une année électorale! Au bout d’une soirée de débats, le plus grand parti cantonal de Genève, le PLR, a donc choisi, mardi soir, de soutenir Pierre Maudet au détriment de son président, Alexandre de Senarclens. Ce dernier a tenu parole et a confirmé sa démission. Son vice-président, Cyril Aellen, considère que, de facto, ce renoncement entraîne le sien. Des élections anticipées auront lieu, vraisemblablement au début du mois de mars.

Notre récit d’une assemblée historique: Pierre Maudet a son parti cantonal avec lui