Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Ann Kato

Plus d’argent vous rend-il plus heureux?

Notre chroniqueuse se penche sur la corrélation entre le bonheur et l’argent. Un nouveau livre – «Happy Money: The New Science of Smarter Spending» – décrit que la façon dont vous dépensez votre argent est tout aussi importante que le montant que vous dépensez

Combien de fois avez-vous pensé que vous seriez beaucoup plus heureux avec un peu plus d’argent? Si l’on observe ces personnes qui ont gagné plusieurs millions à la loterie, on constate que quelques années après avoir reçu cette immense somme, elles ne sont en fait pas plus heureuses qu’avant! Regardons autour de nous: nos amis qui semblent être très riches ne rayonnent pourtant pas plus de bonheur que vous et moi.

Pour répondre à certaines de ces questions, deux académiciens, Elizabeth Dunn, professeur de psychologie à l’Université de Colombie-Britannique, et Michael Norton, professeur de marketing à l’Université Harvard, ont fait des recherches sur le comportement d’achat d’un grand nombre de personnes. Ils exposent leurs résultats dans «Happy Money: The New Science of Smarter Spending» (Simon & Shuster 2013).

Ces deux chercheurs ont découvert que la façon dont nous dépensons notre argent est tout aussi importante que le montant que nous dépensons. Par exemple, l’achat d’une belle et grande maison à la campagne est un élément clé du rêve de beaucoup de gens. Ils imaginent une magnifique terrasse avec leurs amis et leur famille qui viennent régulièrement à des barbecues. Mais ils ne pensent pas à ces deux heures de trajet dans une circulation dense, jusqu’à la fin de leur vie. En fait, avec ces quatre heures de trajet quotidien supplémentaires, ils pourraient sans doute trouver beaucoup plus de bonheur simplement dans le fait d’être avec leur famille ou de jouer un match de tennis ou encore de faire une longue promenade. Souvent, les gens qui gagnent beaucoup d’argent et qui peuvent se permettre d’acheter une maison chère n’ont tout simplement pas le temps d’en profiter.

Les auteurs soulignent que nous devrions nous concentrer sur la réalisation de plus de bonheur avec l’argent que nous avons déjà plutôt que d’aspirer à en faire plus. Par exemple, ils ont demandé aux gens de faire une liste de leurs dépenses dans un mois donné. Etonnamment, la majeure partie du budget a été utilisée pour l’achat de «choses», comme des gadgets, de la musique, des livres, etc. En fait, l’achat de «choses» ne nous rend pas malheureux mais il ne nous rend pas plus heureux non plus.

En revanche, si nous achetons une «expérience» comme des vacances, nous pouvons réaliser plus de bonheur pour chaque franc dépensé. Pourquoi? Parce qu’il y a une grande différence entre l’achat d’un téléviseur et celui de vacances. Un téléviseur haut de gamme (environ 4000 francs) peut fournir de nombreuses heures de bonheur. Mais un voyage, par exemple en Italie, peut apporter le bonheur à long terme. Une sortie au restaurant avec des amis peut également fournir plus de bonheur que de regarder la télévision. Souvent, on regarde la télé seul alors qu’on dîne en général avec d’autres personnes. Cette augmentation de l’interaction sociale est un prédicteur clé du bonheur.

Acheter des cadeaux ou effectuer des dons est souvent plus agréable que d’acheter des choses pour soi-même. Le luxe est aussi plus agréable s’il est consommé avec modération. Par exemple, certaines personnes qui ont été invitées à renoncer à manger du chocolat pendant une semaine l’ont apprécié bien davantage après ce laps de temps.

Ces deux spécialistes offrent des conseils scientifiques pour obtenir plus de bonheur avec l’argent que vous avez. Essayez!

Prof. Ann Kato, professeure honoraire du Département des neurosciences fondamentales, Faculté de médecine de l’Université de Genève

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)