Il pouvait difficilement en être autrement, quand on y réfléchit. Puisque tout, absolument tout est devenu motif d’engueulade partout, sur tous les sujets et dans toutes les langues, y compris la nôtre, qui se fait elle-même engueuler, le poisson d’avril devait finir par faire polémique.