L’anecdote amuse toujours les frontaliers: quand, pour réduire la pollution ambiante, le département français voisin demande à ses usagers de la route de réduire la vitesse de 20 km/h et qu’à peine passé la douane, comme par magie, l’air est pur. Ils peuvent à nouveau appuyer sur la pédale.