Un «duel sans merci», dit La Croix. Il semblerait ce lundi matin que le président conservateur polonais, Andrzej Duda, devance légèrement le maire libéral pro-européen de Varsovie, Rafal Trzaskowski, au second tour de l’élection présidentielle de dimanche, d’après un sondage à la sortie des urnes affiné dans la nuit. Selon des résultats quasi complets (99,7% des urnes), le premier recueillerait 51,2% des voix, devant son rival, à 48,8%. C’est dire que si tout pouvait basculer il y a encore quelques heures, l’heure ne paraît pas encore être au changement en Pologne.

Lire aussi: tous les récents articles du «Temps» en relation avec l’actualité polonaise