Revue de presse

Le premier ministre luxembourgeois exaspéré par Boris Johnson

En posant un lapin en conférence de presse à Xavier Bettel, le chef du gouvernement britannique a déclenché une très vive réaction de son homologue luxembourgeois. Les médias se délectent de ce nouvel épisode précipitant le Brexit dans le ridicule

On n’en entend pas souvent parler, du premier ministre luxembourgeois. Mais ce lundi, en son fief du grand-duché pour une fois au cœur de l'Histoire, on peut dire que Xavier Bettel s’est fait remarquer sur la scène européenne. Car il s'est fait poser un lapin par Boris Johnson, alors que le chef du gouvernement britannique devait tenir conférence de presse avec lui. Mais il l’a tout simplement esquivé, ce moment médiatique, se contentant d’une déclaration à la chaîne de télévision Sky News. Fait que les médias considèrent assez peu glorieux de la part d'un grand royaume désuni vis-à-vis d'un petit grand-duché.

«Shame on you»

Visiblement, l’incident a exaspéré Xavier Bettel, hôte humilié et fâché de cette politique de la «chaise vide» probablement due au fait que son homologue – qui cherche vainement à convaincre l’Union d’une renégociation sur les conditions du Brexit – voulait éviter de devoir s’exprimer devant les quelques dizaines de manifestants qui l’avaient déjà hué à son arrivée et l’attendaient encore derrière les grilles, à quelques mètres des podiums installés pour les deux responsables. «Shame on you» (Honte à toi), «Not our boss» («Pas notre chef»), «les slogans hostiles ont fusé», fait remarquer L’Essentiel luxembourgeois. Voilà pourquoi le Guardian, lui, juge avec quelques lourds sous-entendus que c’est plutôt «BoJo» qui a été «humilié» dans ces «scènes chaotiques» à Luxembourg.