«Chouette, il fait enfin beau, on va pouvoir manger dedans», vient d’ironiser  Frédérique Beauvois, porte-voix désormais bien connue de la détresse des restaurateurs vaudois, dans La Matinale de RTS-La 1re. C’est que le jour tant attendu est enfin arrivé, où la Suisse fait un grand pas vers le retour à une vie «normale»: dès ce lundi 31 mai. Les restaurants, la culture et le sport en particulier bénéficient de l’assouplissement des mesures anti-covid décidées mercredi dernier par le Conseil fédéral. «Mais la limitation du nombre de clients qui peuvent être accueillis pèse sur un secteur où la marge de bénéfice est comprise entre 3 et 7%. On est très contents, mais tout n’est pas joué et notre avenir est encore incertain», indique encore la porte-parole du mouvement «Qui va payer l’addition?».